Les troubles du comportement alimentaire – TCA – Alimentation

Home / Hypnose Strasbourg Thérapies Brèves / Les troubles du comportement alimentaire – TCA – Alimentation
Boulime-Anorexie

De façon synthétique les troubles du comportement alimentaire (TCA) peuvent se définir comme des comportements atypiques qui dominent le sujet, qui se trouve conduit à s’alimenter de façon anarchique (grignotage, compulsions, hyperphagie, boulimie) ou au contraire de façon structurée et anormale (anorexie, boulimie accompagnée de vomissements notamment).

Dans tous les cas, les troubles du comportement alimentaire (TCA) comportent un risque pour la santé, qu’il s’agisse d’obésité, de surpoids, de maigreur et de dénutrition ou simplement des effets de la régurgitation chronique.

Ces risques comprennent l’installation de troubles métaboliques, d’un diabète (avec toutes ses conséquences), de maladies cardio-vasculaires, des troubles liés à la dénutrition (carences nutritionnelles et leurs incidences).

Anorexie et Boulimie – Association Autrement

Les conséquences de la dénutrition sont multiples. Elles sont à la fois d’ordre somatique (physique) et psychobiologique.

  • Les conséquences physiques :troubles gastro-intestinaux , vertiges et maux de tête, faiblesse musculaire, oedèmes, perte de cheveux, peau sèche , hypertrichose (excès de développement des poils), bradycardie (ralentissement du rythme cardiaque), hypothermie, hypotension, hypoglycémies, troubles menstruels (aménorrhée (perte des règles), dysménorrhée (règles irrégulières)), ostéoporose, troubles de la vue, acouphènes (bruits dans les oreilles).
  • Les conséquences psychobiologiques : augmentation de la faim, crises de boulimie, baisse de libido, insomnies, apathie (perte/absence de motivation) et retrait social, troubles de la concentration et de la mémoire, troubles de l’image du corps, anxiété et dépression, irritabilité et colère, baisse de l’estime de soi.

Les complications secondaires aux vomissements sont l’hypertrophie des glandes salivaires (parotides), l’érosion irréversible de l’émail dentaire, des lésions de l’estomac et de l’œsophage… Il existe un risque de déshydratation et de troubles du rythme cardiaque du fait de la perte de potassium.

De multiples facteurs psychologiques et environnementaux peuvent déclencher et activer des troubles du comportement alimentaire (TCA).

S’il est coutumier d’évoquer le comblement d’un « vide » psychologique dans les troubles du comportement alimentaire (TCA) impliquant une forme de « gavage » compulsif ou automatique (boulimie – grignotage – hyperphagie), les troubles du sevrage alimentaire ont généralement une origine plus complexe. L’anorexie peut trouver sa source autant dans des désordres psychologiques d’origine traumatique ou systémique et dans l’adéquation pathologique à des modèles de représentation de la silhouette (anorexie des jeunes filles qui s’identifient à la maigreur des mannequins qui défilent sur les podiums de la mode).

Au demeurant, l’accompagnement des troubles du comportement alimentaire (TCA), de la boulimie, des compulsions, du grignotage, de l’hyperphagie de l’anorexie etc. nécessitent une approche totalement individualisée qui prendra en compte la personnalité, le contexte et les interactions dans la vie passée et présente du patient.

Les Troubles des Conduites Alimentaires

L’hypnose, un accompagnement de choix des troubles du comportement alimentaire (TCA)

Une anamnèse détaillée permettra le plus souvent de révéler les déterminants des troubles du comportement alimentaire (TCA) et d’adapter l’accompagnement en hypnose et thérapie brève.

Chez les sujets mineurs, il est indispensable, sauf situations particulières, d’associer la famille à l’accompagnement en hypnose et thérapie brève.

La coopération des proches est un levier indispensable dans la thérapie des troubles du comportement alimentaire (TCA), autant dans les troubles de « remplissage » que dans ceux qui impliquent une sous-nutrition.

Le thérapeute mettra en place une stratégie systémique afin de rompre avec les comportements des différents protagonistes, qui entretiennent, causent ou renforcent la pathologie.

Troubles du Comportement alimentaires chez les jeunes

« L’addiction » au sucre – Le potentiel de l’hypnose

Dépendance au Sucre

La consommation de sucre et la quantité d’hydrates de carbone présente dans l’alimentation est un véritable fléau moderne, au point que le sujet est devenu un enjeu majeur de santé publique.

Prise de poids, obésité, morbidité métabolique, diabète sont les conséquences « visibles et perceptibles » de la consommation excessive de sucre et d’hydrates de carbones.

Le sucre et ses effets sur l’organisme : le Sucre 

Le sucre et circuit de la récompense 

Le sucre agit exactement comme une drogue et active le circuite de la récompense.

L’addiction au sucre sera abordée en hypnose et thérapie brève avec des leviers qui empruntent aux stratégies développées pour les autres addictions, en association avec un changement d’alimentation.

 

Académie de Médecine le sucre, le cerveau et le comportement

 

Le changement d’alimentation – Une approche différente du « régime » alimentaire

L’hypnose en accompagnement du changement d’alimentation

Guide Alimentaire

Les régimes alimentaires « ne marchent pas » à long terme parce qu’ils sont généralement déséquilibrés et générateurs de frustrations alimentaires qui finissent par décourager les patients.

La mise en place d’un changement d’alimentation et de prescriptions diététiques et nutritionnelles équilibrées, potentialise le changement profond que l’on souhaite mettre en œuvre par l’hypnose et la thérapie brève.

Le respect de certaines règles de chronobiologie, de dissociation entre les graisses et les hydrates de carbone, de limitation de la consommation d’hydrates de carbone, permet au patient de transformer durablement son rapport mental à la nourriture. L’hypnose vient à point pour potentialiser les changements projetés par le patient en hypnothérapie et thérapie brève dans un délai très court, avec des résultats remarquables et des effets perceptibles rapidement sur le poids, la silhouette et la forme physique et mentale ressentie (énergie, fatigabilité, moral, estime de soi).

Olivier Aron Mai 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.