Accueil

Du bon usage de l'hypnose

L’hypnose a une longue histoire. La mythologie grecque nous apprend que les anciens révéraient un Dieu nommé Hypnos, le Dieu du sommeil, fils de Nyx et frère jumeau de Thanatos. Dès la plus haute antiquité, les suggestions (directes) et le magnétisme étaient pratiquées à des fins thérapeutiques. La médecine était une fonction sacerdotale. Le prêtre était également docteur et magicien.

L'art de guérir par la suggestion était également utilisé à l'ère du bouddhisme en Chine et du brahmanisme en Inde, ainsi que par les Aztèques précolombiens. En Europe, des "temples du sommeil" existaient en Grèce et en Egypte.

C’est avec Messmer, au XVIIIème siècle que l’approche thérapeutique médicale prend corps. Les noms de Charcot, de Freud qui utilisa l’hypnose dans le cours de ses thérapies, pour l’abandonner ensuite au seul profit de la psychanalyse, sont attachés à un long processus de maturation, qui aboutira avec la conceptualisation de l’hypnose médicale par le médecin psychiatre américain Milton Hyland Erickson (1901/1980)
Le public se fait bien souvent une idée fausse de l’hypnose, fondée sur l’expérience de l’hypnose de spectacle, qui induit dans l’esprit d’un public non informé la crainte d’une manipulation et de la perte de contrôle de soi lors de la transe hypnotique.

L’hypnose ericksonienne.

L’hypnose ericksonienne est un état de conscience modifié au cours duquel le patient conserve intégralement son libre arbitre et garde une totale maîtrise de lui-même.
Il est important de savoir, que comme monsieur Jourdain, qui faisait de la prose sans le savoir, nous entrons tous dans des états hypnotiques au cours de la journée, sans pour autant y prêter attention. Toutes les 90 à 120 minutes environ, nous passons spontanément par un état hypnotique modéré, au cours duquel nous nous régénérons. Il peut s'agir d'un état de rêverie : lecture passionnante, émission de télévision, voyage dans un train, film. Le sujet se déconnecte de la réalité environnante, tout en étant présent ici, mais aussi ailleurs. Des études scientifiques et la recherche clinique ont démontré que de la même façon, au cours de certains rituels, des états hypnotiques apparaissent au bout de 15 à 20 minutes.
Ce phénomène est très utile, il permet au thérapeute d'utiliser chez le patient cette faculté spontanée à entrer en Hypnose. Le but du thérapeute est de cultiver et entretenir ce phénomène naturel, à la demande du patient, dans un but thérapeutique. C'est ce qui rend cette nouvelle hypnose tout à fait éthique.
Il s'agit, sans suggestion intrusive (suggestions indirectes qui laissent une totale liberté de choix au patient), et en respectant intégralement son écologie psychique et physique, d'aider un sujet à trouver des solutions à un niveau inconscient, et d'accéder à ses ressources profondes. Ce faisant, il peut alors résoudre le ou les problèmes qui engendrent des désordres psychiques et physiques (troubles psycho-somatiques par exemple) souffrances et des blocages.

En hypnose et contrairement à la psychanalyse, l’inconscient est une ressource de guérison pour le patient.
L’hypnose ericksonienne permet un accès rapide et privilégié à l’inconscient et aux émotions (cerveau droit) du sujet, ce qui permet généralement des guérisons rapides, parfois spectaculaires.

Guerrir par l'hypnose

Que peut-on guérir par l'Hypnose

Qu'est-ce que l'hypnose

Qu'est ce que l'hypnose