Acouphènes, traitement grâce à l’hypnose

Home / Hypnose Strasbourg Thérapies Brèves / Acouphènes, traitement grâce à l’hypnose

L’hypnose s’intéresse à ces « bruits » lancinants « dans les oreilles », jusqu’à devenir obsédants, angoissants, perturbant le sommeil ou /et la concentration !

https://www.journee-audition.org/l-audition/vivre-avec-des-acouphenes.html

Signes et fréquence des acouphènes

Bourdonnements, sifflements, grésillements ou tintements, sensations auditives permanentes ou intermittentes, parfois synchronisées avec le rythme respiratoire, les acouphènes sont accompagnés le plus souvent d’hyper ou d’hypo-acousie, parfois de douleurs, d’impressions d’oreilles bouchées, de céphalées ou de vertiges, d’insomnies dans une majorité de cas.

Environ 8% de la population est touchée dans sa vie quotidienne par les acouphènes, accompagnées d’insomnies dans plus de 50% des cas.
Dans une évolution paroxystique, les acouphènes peuvent parfois conduire à des états dépressifs, ou révéler une dépression.

Origine des acouphènes

Un bilan ORL est toujours nécessaire pour éliminer une pathologie organique, de l’oreille interne ou neurologique notamment. Il s’agit de préciser l’origine des acouphènes par un bilan médical sérieux et de déterminer la part de la composante psychique, secondaire ou primaire, qui orientera le choix de l’accompagnement en hypnose.
Si la majorité des acouphènes sont liés à une pathologie de l’oreille interne, les causes peuvent être multiples et 55 à 80% seraient consécutives à un traumatisme sonore.

Les causes organiques des acouphènes seront systématiquement recherchées (fistules artério-veineuses, tumeurs de la veine jugulaire, anévrismes, pathologies vasculaires du cou, myoclonies du voile du palais, origines musculaires, troubles obstructifs de l’oreille externe, pathologies de l’oreille moyenne – otite séreuse ou catarrhe tubaire – otospongiose, pathologies de l’oreille interne – traumatisme – maladie de Ménière – acouphènes toxiques – presbyacousie liée à l’âge – surdités brutales, névrites ou neurinomes du système cochléaire , pathologie du système nerveux central).

Il existe également des acouphènes “subjectifs indépendants” (trouble métabolique, circulation sanguine, trouble de l’occlusion dentaire, acouphènes psychogènes).
Au sein du tronc cérébral, le système efférent entretient des connexions anatomiques avec les grandes fonctions vitales autonomes. Ces liens peuvent expliquer le rôle du stress dans la survenue et l’évolution des acouphènes, comme avec les troubles du sommeil, l’anxiété, les douleurs ou la dépression qui leurs sont souvent associés.

Hypnose et acouphènes

L’hypnothérapie peut entrer en scène et jouer sa partition sonore. L’hypnose offre de nombreuses solutions.

Le cerveau est capable de produire ses propres sons…

Nous utilisons un certain nombre de leviers pour agir sur les acouphènes, ces sons et leur perception, afin de recréer les conditions d’une homéostasie, sans négliger, si nécessaire d’aborder grâce à l’hypnose également le contexte qui est éventuellement un facteur stimulant ou aggravant.
Les meilleurs résultats sont obtenus lorsqu’une intervention en hypnose est programmée dans les 15 jours suivant l’apparition des signes.

Lorsque les acouphènes s’installent chroniquement, le corps mémorise le nouveau fonctionnement et dans le cas des acouphènes, la production du son est corticalisée. C.à.d. que le cerveau produit ses propres sons, un peu à la façon dont sont élaborées et produites les douleurs des membres amputés. A ce stade, ce n’est plus nécessairement l’oreille elle-même qui produit des sons, mais le cerveau lui-même. L’hypnose sera le cheval de Troie qui permettra de court-circuiter la production des « bruits », de moduler la perception des acouphènes et de reconfigurer la relation du sujet à ses acouphènes.

C’est la raison pour laquelle il convient d’agir le plus tôt possible.

L’auto-hypnose et les acouphènes

L’auto-hypnose est également recommandée et reste un puissant levier vers la guérison.

L’hypnothérapeute donnera au patient des exercices d’hypnose à réaliser chez lui.

Les résultats de l’hypnothérapie sur les acouphènes

Entre 65 et 75 % des sujets tirent un bénéfice de l’hypnothérapie visant les acouphènes.

36% des personnes résistant à tous les traitements conventionnels ressentent un mieux-être grâce à l’hypnose.

Olivier Aron 01/09/2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.